Travailler dans la petite enfance, c'est réaliser au quotidien des gestes précis en contact avec les enfants. Si ces gestes s'apprennent lors des cours, rien ne remplace la pratique auprés de l'enfant. Avec la formation du CAP Petite Enfance AEPE, en alternance, l'apprenti met en pratique ses acquis et se forge une expérience qui fera la différence au moment de rentrer sur le marché du travail.

1. Pour qui ? | 2. Les modes de préparation | 3. Rémunération | 4. Avantages | 5. Aides

 

 

1 - A qui s'adresse l'alternance ?

Pour bénéficier d'un contrat de professionnalisation en petite enfance, il faut remplir au moins l'une des conditions suivantes :

 

 

2 - Les 2 modes de formation en alternance

Le CAP Petite Enfance en alternance peut se préparer de 2 façons : la méthode classique par un Centre de Formation d'Apprentis (CFA) ou en lycée professionnel et la seconde par un organisme proposant les formations à distance.

En CFA ou lycée professionnel

  • Durée : 2 ans
  • Conditions accès : avoir un niveau 3ème de préférence
  • Accompagnement :
  • Taux de réussite : 89%
  • Aide pour trouver une entreprise : Oui
  • Adapté au adultes de + de 26 ans : Non
  • C'est la méthode la plus plus connue et la plus utilisée. Si vous avez un CFA proche de chez vous (liste ici), elle est toute indiquée. Néanmoins son cadre stricte (présence physique obligatoire) et le nombre limité de CFA en France (toutes les zones ne sont pas couvertes) limite le nombre d'élèves pouvant suivre la formation sous cette forme.

 

 

3 - Rémunération des apprentis

La rémunération des apprentis et des salariés dépend de deux facteurs importants : l’âge et l’année académique du candidat. Effectivement, plus vous êtes âgés et plus vous avancez dans votre cursus académique, plus la rémunération est importante. Pour connaître l'ensemble des facteurs et les montants des rémunérations en détail lors d'un apprentissage, vous trouverez ici les montants détaillés.

Par ailleurs, le salaire mensuel est calculé en fonction du SMIC comme le montre les deux tableaux suivants :

Rémunération Apprenti CAP Petite Enfance AEPE

Avant 18 ans

De 18 à 20 ans

21 ans et plus

1ère année
35% du smic soit 411 € 41% du smic soit 654 € 53% du smic soit 806 €
2ème année
37% du smic soit 593 € 49% du smic soit 776 € 61% du smic soit 928 €
3ème année
53% du smic soit 837 € 65% du smic soit 1019 € 78% du smic soit 1 187 €

 

Contrat de professionnalisation

Moins de 21 ans

Entre 21 et 25 ans

26 ans et plus

Niveau inférieur au bac pro 55 % du SMIC (837 euros) 70 % du SMIC (1036 euros) 100 % SMIC
Niveau égal ou supérieur au bac pro 37 % du SMIC (547 euros) 80 % du SMIC (1184 euros) 100 % SMIC

 

 

4 - Avantages et limites de l'Alternance

Travailler et étudier simultanément représente de nombreux défis pour un élève. Mais l'alternance offre 4 avantages directs et 1 défaut qui est largement compensé par les points positifs.

a - Avantages

  • ASSOCIER THÉORIE ET PRATIQUE : dans les métiers de la petite enfance, la pratique est essentielle. La théorie est souvent abstraite. L'alternance vous permet de tout mettre en pratique. Vous êtes au quotidien avec les enfants.
  • ACQUÉRIR DES COMPÉTENCES AVANT SON ENTRÉE EN ENTREPRISE : Quand vous avez terminé votre alternance, vous êtes considéré comme quelqu'un de compétent avec les enfants, qui à déjà les comportements et attitudes d'un professionnel de la petite enfance.
  • DÉBOUCHER RAPIDEMENT SUR UN EMPLOI : Diplômé avec 12 ou 24 mois d'expérience, votre CV sera plus facilement regardé que d'autres CAP Accompagnant Educatif Petite Enfance sans expérience avec les enfants. Vous pourrez aussi poursuivre vos études et passer le concours d'auxiliaire de puériculture ou le concours d'ATSEM.
  • ETRE RÉMUNÉRÉE : Etre préparée au CAP tout en étant rémunérée, c'est l'un des autres avantages de l'alternance. 
  • ETRE PLUS COMPÉTITIF SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL : En période de difficultés économiques, être diplômé en altenance sera bienvenu.

 

b - Limites

  • Les contrats sont non négociables.
  • L’apprenti est traité comme un salarié à temps plein : mêmes obligations et mêmes congés. 

 

 

5. Les aides financières

Il existe un nombre important d'aides aux entreprises dans le cas d'une embauche d'un alternant en Petite Enfance en alternance :

Important : Quand vous démarchez une crèche, une garderie ou autre pour qu'il vous embauche, indiquez leur les aides auxquelles ils ont droit.
  • Exonération de cotisations sociales. Celle-ci peut être totale ou partielle selon la taille de l’entreprise.
  • Prime à l’apprentissage d’au moins 1000 euros pour les employeurs de moins de 11 salariés. Prime est versée chaque année par la région.
  • Aide au recrutement d’au moins 1000 euros pour tous les employeurs de moins de 250 salariés qui recrutent un premier apprenti ou un apprenti supplémentaire.
  • Aide TPE Jeunes apprentis pour les entreprises de moins de 11 salariés qui recrute un jeune apprenti de moins de 18 ans.
  • Aides supplémentaires en cas d’embauche d’un travailleur handicapé. Voir le site de l’Agefiph.
  • Crédit d’impôt de 1 600 euros pour l’accueil d’un apprenti jusqu’à bac + 2. Le montant du crédit d’impôt est porté à 2 200 euros pour certains publics, notamment les apprentis handicapés.
  • Déductions fiscales de la taxe d’apprentissage.

 

 

6. Témoignages

Si vous ne savez pas encore si les formations en alternance sont faites pour vous, voici les témoignages d'élèves ayant suivi le CAP Petite Enfance en Alternance. Ils ont été recueillis auprés d'élèves ayant obtenu leur CAP par cette méthode. Ils y parlent notamment du rythme (peu de vacances) mais aussi des avantages comme la rémunération ou encore l'énorme expérience qu'ils ont accumulés auprés du petit enfant au cours des 2 années d'apprentissage.