Ce cours du CAP Petite Enfance présente de façon synthétique les modes de transmission.

Si vous souhaitez davantage de cours, et être aidé par un professeur pour réviser, vous pouvez faire appel à un organisme de formation au CAP Petite Enfance par correspondance (payant). Demander une documentation gratuite ci-dessous :

Les changements environnementaux peuvent perturber l’équilibre naturel qui existe entre les différents types d’organismes vivants, conduisant à la prolifération des pathogènes et exposant les humains aux infections et maladies. Les agents infectieux (tels que les bactéries, les champignons, les protozoaires et les virus) peuvent provoquer des maladies transmissibles, c’est à dire qu’elles peuvent être transmises d’une personne à une autre. 

 

Modes de transmission

Il est important de connaître les différents processus de propagation des infections afin de pouvoir les prévenir, si possible, et de les traiter en cas de contamination.

Il existe deux modes de transmission :

 

La contagion directe

Elle découle d’un contact direct d’un sujet sain avec un sujet infecté. Les germes sont alors transmis par voie aérienne (toux, éternuement, rire, parole...), par contact cutané ou encore à travers des fluides corporels infectés (sang et sperme).

Exemples de maladies transmises par contagion directes : rhume, grippe, tuberculose, Sida, herpès, gale.

La contagion indirecte

C’est une méthode de propagation de l’infection d’une personne à une autre par l’intermédiaire d’un objet contaminé. Ces objets deviennent contaminés au contact de sujets infectés et se transforment ainsi en vecteurs passifs de transmissions.

La contagion indirecte peut aussi s’effectuer par le biais d’eau contaminée ou de matières d’élimination infectées (telles que l’urine ou le fèces). Un autre mode de contagion indirecte concerne les maladies à transmission vectorielle, où un organisme vecteur assure la transmission de l’agent infectieux d’un sujet à un autre. Ces vecteurs sont essentiellement des insectes et des acariens.

Exemples de maladies transmises par contagion indirecte : choléra, hépatites A et B, dysenterie, fièvre jaune.