La formation CAP Petite Enfance par correspondance permet aux candidats de suivre des cours à distance les préparant à l’examen. Nous avons interrogé pour vous, deux personnes ayant obtenu leur CAP Petite Enfance après avoir eu recours à cette méthode de formation.

Pouvez-vous vous présenter ?

Valérie : Je m’appelle Valérie. J’ai 27 ans et après avoir obtenu mon CAP Petite Enfance par correspondance, j’ai passé le concours ATSEM et en ce moment, je travaille dans une école maternelle.

Laurine : Je m’appelle Laurine. J’ai 21 ans et j’ai passé mon CAP Petite Enfance quand j’avais 18 ans. Aujourd’hui, je travaille dans une Halte-garderie.

 

Pourquoi avoir fait un CAP Petite Enfance ?

Valérie : Cela faisait des mois que j’étais à la recherche d’un emploi permanent. J’en avais marre de faire des petits boulots par ci et par là. Comme j’ai toujours été douée et très patiente avec les enfants, je me suis dit que je serais sûrement très épanouie dans un métier de la Petite Enfance. Alors, je me suis inscrite à l’examen du CAP Petite Enfance.

Laurine : À 13 ans, j’ai eu un petit frère. J’aimais tellement m’occuper de lui que j’avais carrément demandé à mes parents si je pouvais quitter le collège pour me consacrer à lui. Ma mère m’a alors parlé des métiers de l’enfance en m’expliquant que si, à 16 ans, j’avais toujours envie de m’occuper d’enfants, je pouvais m’inscrire au CAP Petite Enfance. Ce que j’ai fait.

 

Pourquoi avoir choisi la préparation à distance ?

Valérie : Je me voyais mal reprendre les cours et y participer aux côtés de gens beaucoup plus jeunes que moi. Une formation diplômante à distance était donc la meilleure solution.

Laurine : Il n’y avait tout simplement pas de centres de formation près de chez-moi. Je devais donc passer par un centre de formation à distance et suivre des cours par correspondance.

 

Quels sont les avantages ?

Valérie : Le plus gros avantage qu’il y a à suivre une formation sur internet est de pouvoir disposer de son temps à sa guise, sans contraintes. Pour ma part, cela m’a permis d’avoir assez de temps pour continuer les petits boulots pour un moment, question d’avoir une source de revenus.

Laurine : Faire une formation par correspondance implique qu’on peut profiter des conseils et du suivi de l’organisme de formation à distance. C’est une vraie aubaine, car cela m’a permis d’être accompagnée et encadrée, même si je ne pouvais pas me déplacer physiquement et me rendre au centre de la formation.

 

Les limites ?

Valérie : Les organismes de formation à distance ne s’occupent pas d’inscrire le candidat à l’examen. L’inscription en elle-même n’est pas difficile, il faut juste savoir que c’est à nous de nous en occuper. J’ai personnellement failli rater mon inscription parce que je n’étais pas au courant de cette information.

Laurine : Je dois avouer que malgré l’encadrement du CNED, j’ai eu du mal avec la préparation du CAP Petite Enfance à domicile. Cela demandait beaucoup de rigueur et de discipline. C’est notamment l’aide et le soutien de ma mère qui m’ont permis de persévérer lorsque la démotivation guettait.

 

Quels conseils donnerais-tu ?

Valérie : Savoir choisir son organisme de formation est primordial. Un organisme qui propose un suivi régulier, des professeurs compétents, des programmes complets et qui a recours aux nouvelles technologies est une bonne garantie de réussite. 

Laurine : Je pense qu’il faut d’abord être certain de sa motivation, car on peut facilement se sentir dépassé et se décourager face au volume des informations à retenir.

 


Partage ton expérience !

Si tu as fait un CAP par correspondance, dis-nous comment cela s'est passé ! Nous mettrons ton avis en ligne.