Si vous dirigez une entreprise, vous pouvez prétendre à des aides financières grâce à l'embauche d'un apprenti. En contrat d'apprentissage ou en contrat de professionnalisation, embaucher en alternance une personne motivée souhaitant se former est une solution avantageuse. Voici 5 aides financières auxquelles vous pouvez prétendre en tant que chef d'entreprise.

Salaires | Aides

Toutes les entreprises peuvent recruter un jeune entre 16 et 25 ans via un contrat d'apprentissage. Sachez que vous pouvez également embaucher un demandeur d'emploi âgé de 26 à 30 ans. 

 

 

1 - Quels sont les salaires des apprentis ?

a - Pour un contrat de professionnalisation : 

  • Un salaire compris entre 55 % et 100 % du SMIC (1 521,22 euros en 2019).
  • Un contrat d'une durée de 24 mois maximum en CDD.
  • Un contrat d'une durée de 6 mois à 1 an si votre alternant est en CDI.

 

b - Pour un contrat d'apprentissage :

  • Un salaire compris entre 25 % et 78 % du SMIC.
  • Un contrat CDD allant de 1 à 3 ans maximum (4 ans si votre alternant est handicapé).

Les rémunérations varient selon l'âge et le niveau de formation de votre apprenti en contrat d'alternance.

 

 

2 - Quelles sont les aides financières pour les entreprises ?

Le fait de recruter une personne en contrat d'alternance, qu'elle soit en contrat de professionnalisation ou en contrat d'apprentissage, ouvre des droits à plusieurs types d'aides financières pour toutes les entreprises. Attention : le régime d'exonération varie selon l'effectif de l'entreprise. 

a - Exonérations de cotisations

  • Les salariés en alternance ne sont pas compris dans les effectifs de votre entreprise, ce qui entraine une exonération du versement de la CSG et de la CRDS sur leur rémunération.
  • Vous êtes également exempté du paiement des cotisations salariales liées aux assurances sociales : assurance maladie, chômage, etc.
  • Vous pouvez également être exonéré des cotisations patronales si vous êtes inscrit au répertoire des entreprises du département de la Moselle, du Bas-Rhin ou du Haut-Rhin.

 

b - Versement d'indemnités

  • Si votre entreprise compte moins de 11 salariés, vous pouvez recevoir une compensation forfaitaire versée par le Conseil Régional d'une valeur de 1000 euros pour chaque année de cycle de formation pour votre alternant en contrat de professionnalisation ou en contrat d'apprentissage.
  • Pôle Emploi peut également vous verser une aide plafonnée à 2000 euros pour l'embauche d'un demandeur d'emploi en contrat de professionalisation.

 

c - Crédits d'impôt

Vous pouvez aussi bénéficier du crédit d'impôt apprentissage si votre entreprise est imposée au bénéfice exonérée ou réel. Ce dispositif concerne les entreprises implantées en Corse ou en Zones Franches Urbaines, les entreprises innovantes et les entreprises récemment créées. Ce crédit d'impôt est d'une valeur de 1600 euros par apprenti (2200 euros si votre apprenti est handicapé ou s'il bénéficie de l'accompagnement personnalisé si son âge est compris entre 16 et 25 ans).

 

d - Aide à l'embauche d'un travailleur handicapé

L’Agefiph propose deux types d'aides pour favoriser le recrutement de travailleurs handicapés : une à la signature et à pérennisation d'un contrat d'apprentissage. Le montent de ces aides peut atteindre au maximum 9000 euros.

 

e - Aide pour les TPE

Les entreprises de moins de 11 salariés qui embauchent un alternant de moi s de 18 ans bénéficient d'une aide forfaitaire de 1100€ par trimestre (soit au maximum de 4400€ au total) pour la première année du contrat.